– Enfants et adultes précoces

Merci à Pacall de m'avoir gentillement prêté ce dessin humoristique.

Pourquoi parler de la précocité ?

Parce que j'y suis directement confrontée. C'est un sujet qui s'est imposé à moi et c'est pas toujours facile à appréhender. Les parents concernés sont souvent démunis face à des enfants qui fonctionnent différemment, ils se posent beaucoup de questions sans trouver forcement de réponses. L'école ne sait pas, ou trop peu les dépister (il faut rentrer dans le moule), et avec un peu de chance c'est un psychologue qui fera un  diagnostic. Je pense d'autre part que la sophrologie, la méditation peuvent être des aides précieuses pour ces personnes. Se recentrer, développer sa personnalité, renforcer ces compétences et capacités…

La précocité c'est quoi ?

Outre le fait que Les enfants précoces ont un QI au dessus de la moyenne, ils ont surtout un fonctionnement différent. Être précoce n'est pas signe forcement de réussite, ça peut-être tout le contraire ! Il a souvent du mal à se concentrer, à tendance à se disperser dans ses pensées, il est très émotif, et se pose beaucoup de questions d'ordre métaphysique (d'ou je viens, ou vais-je, quel est mon rôle sur terre…).

Ci-dessous un extrait d'une des pages du site www.enfantsprecoces.info Ce site me parait très bien fait, j'espère que cet extrait vous donnera envie de lire la suite.

«Les signes caractéristiques que vous trouverez ci-dessous doivent faire penser à la précocité intellectuelle. Il est rare qu’un enfant présente conjointement toutes les caractéristiques listées, mais il est aussi rare qu’il n’en présente aucune. S’interroger objectivement sur son enfant en ayant cette liste de signes à l’esprit permet de faire le point sur sa personnalité. Il faut cependant éviter de tomber dans le travers qui consisterait à « picorer » dans un inventaire les signes qui pourraient s’appliquer à l’enfant en question et en déduire qu’il est forcément précoce ou surdoué. Nombreux sont les enfants dans la norme qui peuvent présenter une ou plusieurs des caractéristiques énumérées. C’est la concordance avec des faits troublants constatés par ailleurs (apprentissages précoces, maturité du raisonnement..) qui doit amener à envisager avec plus d’attention l’hypothèse d’une éventuelle précocité intellectuelle.

Un inventaire d’identification ne saurait donc nullement remplacer la passation d’un test de QI auprès d’un psychologue compétent. Cette étape reste indispensable, tant pour quantifier la différence que pour la qualifier. Elle vous permettra également de bien comprendre quels sont les points forts et faibles de votre enfant. En attendant, vous pouvez également essayer le test d’identification de l’enfant précoce que nous avons mis en place pour vous aider. Nous vous invitons à laisser vos commentaires ci-dessous pour nous aider à améliorer cette liste.»

quelques liens, lecture et vidéo  ?

  • "Accompagner l'enfant surdoué" (de Tessa Kieboom aux éditions De Boeck)Ancienne étudiante de Franz Mönks, elle dirige le centre de recherches sur le potentiel intellectuel (Centrum voor Begaafdheidsonderzoek) de l'Université d'Anvers en Belgique. Elle est également l'auteur de plusieurs ouvrages au sujet des enfants intellectuellement précoces.

  • Une vidéo de Jeanne Siaud-Facchin (elle est très pédagogue et très investie)